arendt-et-heidegger-la-fille-de-thrace-et-le-penseur-professionnel-001

Arendt et Heidegger : La fille de Thrace et le penseur professionnel

47 815 FCFA

Auteur: Jacques Taminiaux
Broché: 246 pages
Editeur : Payot (25 octobre 2006)
Collection : PAYOT GD FORMAT

Au-delà des rumeurs, l’ouvrage de Jacques Taminiaux est le premier à envisager le rapport de Hannah Arendt à Heidegger comme une relation intellectuelle dont l’exploration est décisive pour les choix philosophiques de notre temps. Partant du cours professé par Heidegger en 1924-1925 sur Le Sophisme de Platon, lieu de constitution de l’ontologie fondamentale, mais aussi lieu de rencontre pour Hannah Arendt d' » un ensemble de problèmes d’importance immédiate et urgente « , Jacques Taminiaux se propose de montrer que le grand livre de Hannah Arendt, The Human Condition, peut être lu aussi bien dans sa structure que dans ses thèmes – l’action, le monde, le principe d’individuation, le domaine public – comme une véritable réplique à Heidegger. Ironie de la fille de Thrace ? Hannah Arendt, au nom des affaires humaines et de la condition de pluralité, n’a de cesse de dénoncer les effets de l' » esprit de corps  » du penseur professionnel, à savoir une méconnaissance des articulations phénoménologiques de la vie active et les fallacesmétaphysiques qui brouillent les différences entre penser et agir, et finissent par absorber l’agir dans le penser. A ce jeu de miroirs qui dévoile aussi un conflit quant à la réappropriation de la philosophie grecque, la pensée de Hannah Arendt gagne un poids singulier qui coupe désormais court aux lectures étroitement politiques. La pensée de Heidegger, pour sa part, fait l’objet d’une enquête non plus historique, mais philosophique sur leschemins qui l’ont conduite à l’engagement nazi.Hannah Arendt-Heidegger : une ouverture nouvelle sur le débat multiséculaire quant à l’excellence du bios theoretikos (vie contemplative) ou du bios politikos (vie active).

3 en stock (également disponible en réassort)

Compare
Vendu par Abidjan Bazar
UGS : BK_FR_054.
Catégorie : .

Description du produit

Auteur: Jacques Taminiaux
Broché: 246 pages
Editeur : Payot (25 octobre 2006)
Collection : PAYOT GD FORMAT

Au-delà des rumeurs, l’ouvrage de Jacques Taminiaux est le premier à envisager le rapport de Hannah Arendt à Heidegger comme une relation intellectuelle dont l’exploration est décisive pour les choix philosophiques de notre temps. Partant du cours professé par Heidegger en 1924-1925 sur Le Sophisme de Platon, lieu de constitution de l’ontologie fondamentale, mais aussi lieu de rencontre pour Hannah Arendt d' » un ensemble de problèmes d’importance immédiate et urgente « , Jacques Taminiaux se propose de montrer que le grand livre de Hannah Arendt, The Human Condition, peut être lu aussi bien dans sa structure que dans ses thèmes – l’action, le monde, le principe d’individuation, le domaine public – comme une véritable réplique à Heidegger. Ironie de la fille de Thrace ? Hannah Arendt, au nom des affaires humaines et de la condition de pluralité, n’a de cesse de dénoncer les effets de l' » esprit de corps  » du penseur professionnel, à savoir une méconnaissance des articulations phénoménologiques de la vie active et les fallacesmétaphysiques qui brouillent les différences entre penser et agir, et finissent par absorber l’agir dans le penser. A ce jeu de miroirs qui dévoile aussi un conflit quant à la réappropriation de la philosophie grecque, la pensée de Hannah Arendt gagne un poids singulier qui coupe désormais court aux lectures étroitement politiques. La pensée de Heidegger, pour sa part, fait l’objet d’une enquête non plus historique, mais philosophique sur leschemins qui l’ont conduite à l’engagement nazi.Hannah Arendt-Heidegger : une ouverture nouvelle sur le débat multiséculaire quant à l’excellence du bios theoretikos (vie contemplative) ou du bios politikos (vie active).

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Arendt et Heidegger : La fille de Thrace et le penseur professionnel”