la-crise-de-la-culture-001

La crise de la culture

18 995 FCFA

Auteur: Hannah ARENDT
Poche: 384 pages
Editeur : Gallimard (4 avril 1989)
Collection : Folio essais

Composé de huit essais conçus comme des « exercices de pensée politique », cet ouvrage de la philosophe d’origine allemande Hannah Arendt tire son unité d’un seul et difficile projet : enquêter sur l’origine des grands concepts de la philosophie politique.

Le troisième essai, consacré à la notion d’autorité, constitue une analyse particulièrement éclairante de la modernité, définie comme oubli des origines. En effet, l’autorité traditionnelle se définissait par opposition à la fois à la contrainte par force et à la persuasion par arguments. Elle n’était pas l’autoritarisme car « là où la force est employée, l’autorité proprement dite a échoué ». Elle n’avait pas non plus besoin de se justifier. Dès lors, si nous confondons aujourd’hui autorité et violence, et croyons que l’autorité peut être discutée, c’est que nous avons oublié ce qu’elle est.

Remontant jusqu’à la source de ce concept et de tant d’autres (liberté, histoire…), Arendt tente de nous délivrer d’une amnésie préjudiciable à la compréhension de notre propre monde. Un périple généalogique qui suppose tout de même quelques bagages assez solides ! –Paul Klein

Biographie de l’auteur
Hannah Arendt (1906-1975) a été l’élève de Jaspers et a passé son doctorat à Heidelberg. Elle a quitté l’Allemagne après l’arrivée des nazis au pouvoir et a enseigné aux États-Unis. Elle est une des figures les plus importantes de la pensée politique contemporaine.

3 en stock (également disponible en réassort)

Compare
Vendu par Abidjan Bazar
UGS : BK_FR_038.
Catégorie : .

Description du produit

Auteur: Hannah ARENDT
Poche: 384 pages
Editeur : Gallimard (4 avril 1989)
Collection : Folio essais

Composé de huit essais conçus comme des « exercices de pensée politique », cet ouvrage de la philosophe d’origine allemande Hannah Arendt tire son unité d’un seul et difficile projet : enquêter sur l’origine des grands concepts de la philosophie politique.

Le troisième essai, consacré à la notion d’autorité, constitue une analyse particulièrement éclairante de la modernité, définie comme oubli des origines. En effet, l’autorité traditionnelle se définissait par opposition à la fois à la contrainte par force et à la persuasion par arguments. Elle n’était pas l’autoritarisme car « là où la force est employée, l’autorité proprement dite a échoué ». Elle n’avait pas non plus besoin de se justifier. Dès lors, si nous confondons aujourd’hui autorité et violence, et croyons que l’autorité peut être discutée, c’est que nous avons oublié ce qu’elle est.

Remontant jusqu’à la source de ce concept et de tant d’autres (liberté, histoire…), Arendt tente de nous délivrer d’une amnésie préjudiciable à la compréhension de notre propre monde. Un périple généalogique qui suppose tout de même quelques bagages assez solides ! –Paul Klein

Biographie de l’auteur
Hannah Arendt (1906-1975) a été l’élève de Jaspers et a passé son doctorat à Heidelberg. Elle a quitté l’Allemagne après l’arrivée des nazis au pouvoir et a enseigné aux États-Unis. Elle est une des figures les plus importantes de la pensée politique contemporaine.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “La crise de la culture”