Promo
les-confessions-01

Les Confessions

21 000 FCFA 19 800 FCFA

Auteur: Saint Augustin
Poche: 380 pages
Editeur : Flammarion (7 janvier 1993)
Collection : Garnier Flammarion / Philosophie

Qui est Augustin ? Les Confessions, rédigées en 401, nous font rencontrer ce romain chrétien, rompu à la lecture des auteurs païens, qui interrogea les textes bibliques à travers les catégories de la culture antique. Plus qu’une autobiographie, elles racontent la quête d’une âme tournée vers Dieu qui trouve son point d’orgue dans une réflexion sur le temps.

Le temps inflige à notre existence déchue une redoutable dispersion : enfermés dans le présent, ce que nous avons été est oublié et ce que nous serons est ignoré. Nous pouvons toutefois surmonter cet éclatement temporel : parler, chanter, écrire sont des actes où le présent s’étire entre le passé immédiat, retenu, et le futur proche, anticipé. L’homme, créature temporelle, se rapproche donc de l’éternité divine, non pas en sortant du temps dans de fausses extases, mais en l’accomplissant au contraire dans une quête, tendue vers un avenir qui n’oublie pas le passé. Ce que fait précisément Augustin en composant ses Confessions.

Une splendide méditation sur ce qu’est de vivre le temps sans s’y perdre. –Émilio Balturi

Présentation de l’éditeur
Avec Les Confessions, le moi fait son apparition dans la philosophie, la littérature et la spiritualité occidentales : dans une confession qui est tout à la fois aveu, louange et profession de foi, Augustin fait l’expérience de l’intériorité. Dans le livre X, il refait le parcours de sa conversion, intellectuelle (livre VII) puis morale (livre VIII) : un mouvement théorétique (qui suis-je ? est suivi par un examen de conscience (suis-je pécheur ?). Mais l’introspection ne se réduit pas à la quête de soi d’un individu désireux de s’appréhender dans son unicité et sa subjectivité : c’est bel et bien une quête de Dieu, au cours de laquelle Augustin gravit l’échelle des facultés de son moi (âme, esprit, mémoire) jusqu’à la trace que Dieu a laissée en lui, l’amour naturel qui le porte vers Dieu. Derrière les énigmes du moi se profilent les mystères de la foi.

2 en stock (également disponible en réassort)

Compare
Vendu par Abidjan Bazar
UGS : BK_FR_089.
Catégorie : .

Description du produit

Auteur: Saint Augustin
Poche: 380 pages
Editeur : Flammarion (7 janvier 1993)
Collection : Garnier Flammarion / Philosophie

Qui est Augustin ? Les Confessions, rédigées en 401, nous font rencontrer ce romain chrétien, rompu à la lecture des auteurs païens, qui interrogea les textes bibliques à travers les catégories de la culture antique. Plus qu’une autobiographie, elles racontent la quête d’une âme tournée vers Dieu qui trouve son point d’orgue dans une réflexion sur le temps.

Le temps inflige à notre existence déchue une redoutable dispersion : enfermés dans le présent, ce que nous avons été est oublié et ce que nous serons est ignoré. Nous pouvons toutefois surmonter cet éclatement temporel : parler, chanter, écrire sont des actes où le présent s’étire entre le passé immédiat, retenu, et le futur proche, anticipé. L’homme, créature temporelle, se rapproche donc de l’éternité divine, non pas en sortant du temps dans de fausses extases, mais en l’accomplissant au contraire dans une quête, tendue vers un avenir qui n’oublie pas le passé. Ce que fait précisément Augustin en composant ses Confessions.

Une splendide méditation sur ce qu’est de vivre le temps sans s’y perdre. –Émilio Balturi

Présentation de l’éditeur
Avec Les Confessions, le moi fait son apparition dans la philosophie, la littérature et la spiritualité occidentales : dans une confession qui est tout à la fois aveu, louange et profession de foi, Augustin fait l’expérience de l’intériorité. Dans le livre X, il refait le parcours de sa conversion, intellectuelle (livre VII) puis morale (livre VIII) : un mouvement théorétique (qui suis-je ? est suivi par un examen de conscience (suis-je pécheur ?). Mais l’introspection ne se réduit pas à la quête de soi d’un individu désireux de s’appréhender dans son unicité et sa subjectivité : c’est bel et bien une quête de Dieu, au cours de laquelle Augustin gravit l’échelle des facultés de son moi (âme, esprit, mémoire) jusqu’à la trace que Dieu a laissée en lui, l’amour naturel qui le porte vers Dieu. Derrière les énigmes du moi se profilent les mystères de la foi.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Les Confessions”